RESULTATS DES VENTES

ANNÉES 2018-2019

*

ANNÉES 2016-2017

*

ANNÉES 2011-2015

*

CHERBOURG - Me BOSCHER - 4 AOÛT 2019

ECUELLE A OREILLES en console, couvercle mouvementé et mouluré à prise en cabestan à décor gravé en plein « au tremblé » d’un enfant au cerf-volant, château, arbre, volatiles et frises de fleurs stylisées ; les oreilles figurent la fable de La Fontaine « Le renard et la cigogne ».

Poinçon de Antoine Félix LOISEAU reçu maître vers 1774 : marteau couronné / initiales A.F.L et poinçon de contrôle pour 1781 sur les deux éléments.

Longueur : 28,9 cm

ROUEN, De l’année 1781.


Rarissime configuration gravée sur une pièce très bien poinçonnée dans un superbe état.

 

Adjugée 1250€ hors frais de vente

CHERBOURG - Me BOSCHER - 4 AOÛT 2019

ECUELLE en étain, à oreilles en console ajourées et couvercle à toit plat à prise centrale figurant un dauphin lové et orné de motifs floraux répartis selon les quatre directions cardinales.

Poinçon de Pierre II JOURDAIN, maître en 1700 : marteau couronné / FIN / 1726 / P.JOVRDAIN / LISIEVX, apposé sur les deux éléments.

Longueur : 30,1 cm

LISIEUX, Second quart du XVIII ème s


Exceptionnelle et élégante écuelle, fleuron de la production française. Un modèle quasi identique est conservé au Musée des Arts Décoratifs à Paris et un autre est reproduit dans « Les Etains Normands » par Jean-Claude COMMENCHAL

 

Adjugée 1800€ hors frais de vente

PARIS-DROUOT - Me MILLON - 28 JUIN

Grand PICHET cylindrique en étain à base évasée, couvercle à toupie, poucier en S à masque humain et anse à décor en relief d’un masque de chérubin et de motifs végétaux. Le bord du couvercle, le haut du col et la base sont estampés de palmettes répétitives.

Poinçon de ville : château à trois tours et poinçon de maître peu lisible (Initiales M.(K?).

Contremarque intérieure aux rameaux feuillagés.

Hauteur : 29,7 cm.

SIGHISOARA (Schassburg), Fin du XVII ème s

 

Adjugé 520 € hors frais de vente

PARIS-DROUOT - Me MILLON - 28 JUIN 2019

GOÛTE-VIN en étain à décor d’une série de languettes en léger relief et anse serpentée.

Poinçon de contrôle : FF couronnées / 1691 / (GIGN)AC.

Diamètre : 8,1 cm. Longueur : 10,4 cm.

GIGNAC, XVIII ème s.


Rarissime objet de surcroît en provenance de ce petit centre situé près de Montpellier - Dans ces petits centre le poinçon au millésime de 1691 n’a pas été renouvelé et se constate souvent une grande partie du XVIII ème s.

 

Adjugé 500 € hors frais de vente

ST DIE DES VOSGES - Me MOREL - 22 JUIN

Exceptionnelle grande PLAQUE hexagonale en étain appelée « Geschenkplatte », entièrement gravée au trait des noms et armoiries des membres du gouvernement du canton de ZUG, répartis autour d’un motif central figurant deux lions montés sur des sphères et présentant un écusson à l’aigle éployé. Signée et datée : W.R / 1641.Diamètre : 37 cm.

Milieu du XVII ème s


Vente Me Morel à Saint-Dié, le 20 juin 2010, lot 347 

Commentaire : Aucune recherche d’identification de la signature n’a été entreprise parmi les graveurs suisses contemporains de cette plaque qui montre une qualité exceptionnelle de composition et de traitement.

 

Adjugée : 2100€ hors frais de vente

CHERBOURG - Me BOSCHER - 31 MARS 2019

Exceptionnelle paire d’AIGUIERES en étain de forme balustre, gorge en S et piédouche en quart de rond mouluré. Elles sont munies d’anses fortement mouvementées, moulurées et volutées.

Poinçon sur chaque de Etienne SOULIGNAC reçu maître vers 1750 : (petit lis) couronné / E. SOULIGNAC / E. COMMUN.

Hauteur : 22,3 cm.

BORDEAUX, Seconde moitié du XVIII ème s


C’est seulement le second constat dans le matériel étain en près de 40 ans de ce modèle emprunté aux formes d’orfèvrerie.

Très bon état de conservation et très clairement poinçonnées ; le petit lis central des poinçons a cependant été biffé à l’époque révolutionnaire et une petite fissure à l’attache supérieure d’une anse est signalée.

 

Adjugée 1800 € hors frais de vente

AMIENS LE 2 MARS 2019

PICHET tronconique en étain à gorge évasée et gobelet court et droit, muni d’un épais couvercle à moulure de centrage et poucier « diabolo ». Anse serpentiforme. Le corps est orné d’une série de paires de filets gravés.

Hauteur : 27,4 cm.

PICARDIE, Fin du XVI ème s.

 

Le poucier est d'époque, le couvercle postérieur


C’est à ma connaissance le premier constat de ce type pour cette époque et nous sommes très vraisemblablement en présence d’un « ancêtre » des pichets tronconiques picards produits notamment par les maîtres d’Amiens et Abbeville.

Pièce obtenue en fonte longitudinale

 

Adjugé 1800 € hors frais de vente